English Menu

Petits fruits qui n’ont pas froid aux yeux, pour jardins canadiens

Petits fruits qui n’ont pas froid aux yeux, pour jardins canadiens

Pourquoi rêver de pêches quand on peut cultiver de savoureuses baies d'amélanchier ?

Les jardiniers canadiens passionnés de culture fruitière se plaignent souvent de leur courte saison de croissance et de leurs hivers glacials qui réduisent considérablement la palette de fruits cultivables dans leur jardin. S'ils ne rêvent que de pêches, de figues, de mandarines et de tous ces fruits qu'on retrouve sur les tablettes des épiceries, leur déception est légitime. Cependant, l'histoire serait tout autre s'ils accordaient plus d'attention aux nombreuses espèces d'arbres, d'arbustes et de plantes grimpantes qui s'accommodent très bien de climats froids, mais qui sont toujours peu cultivées par les agriculteurs et les jardiniers au nord. Ce printemps, faites connaissance avec ces merveilleux fruits venus du froid en plantant quelques-unes des variétés suivantes.

Amélanchiers

Souvent cultivés comme un petit arbre ou un arbuste d'ornement, les amélanchiers — qu'on appelle aussi « petites poires » — sont parfois produits commercialement en Saskatchewan et d'autres provinces pour leurs fruits d'un pourpre noir foncé. L'attrayante floraison blanche du printemps est suivie de baies de 12 mm dont la saveur rappelle celle du bleuet et qui murissent du début à la mi-été. Rustique jusqu'à -50 °C.

Camérisiers

Ce parent du chèvrefeuille, un arbuste cultivé plus au sud pour ses fleurs parfumées, est prisé pour ses fruits pourprés de 2,5 cm de long. Les camérisiers sont des arbustes de 1,2 -1,5 m de haut et de large, au joli feuillage caduc et aux minuscules fleurs blanches au printemps. La saveur des baies oblongues, à maturité au début de l'été, est souvent décrite comme un mélange de mûres, de cerises et de raisins. Rustique jusqu'à -50 °C.

Groseilliers

Croquer dans une groseille donne l'effet de mordre dans une boule de saveur sucrée acidulée qui éclate dans la bouche. La plupart des amateurs les considèrent parmi les plus rafraîchissantes. Les baies succèdent aux délicates fleurs printanières et pendent de branches épineuses qui s'arquent à partir d'une talle centrale. Selon le cultivar, le fruit est vert ou rouge à pleine maturité. Rustique jusqu'à -40 °C.

Gadelliers

Les gadelliers sont de proches parents des groseilles (les Européens nomment d'ailleurs notre gadelle « groseille à grappe » et notre groseille « groseille à maquereau »), mais s'en distinguent par leurs branches dénuées d'épines et leurs baies de saveur légèrement différente. Alors que les groseilles sont passablement sucrées et délicieuses fraîches, les gadelles sont plus acidulées et souvent prisées en confitures et dans les desserts cuits. Diverses variétés à fruits blancs, rouges ou noirs sont offertes. Les fruits du gadellier noir sont généralement appelés « cassis ». Rustique jusqu'à -40 °C.

Kiwi arctique

Les kiwis duveteux vendus dans les épiceries sont des fruits de climats chauds, mais plusieurs de leurs proches parents affichent une excellente tolérance au froid. Le plus résistant d'entre eux est Actinidia kolomicta ou kiwi arctique panaché. Son feuillage tricolore vert, blanc et rose est d'ailleurs très aimé des Canadiens comme plante ornementale. Néanmoins, quand un plant mâle et un plant femelle poussent ensemble, vous obtenez de petits kiwis à peau lisse et comestible. Cette vigne à feuilles caduques pousse à 4,5-7 m de hauteur et résiste au froid jusqu'à -40 °C.